En Passant...

Santé et bien-être

Vitamine D, l'alliée de l'hiver

IMG_8440.jpg

On parle de plus en plus de la vitamine D que l'on nomme souvent « la vitamine du soleil » car elle est synthétisée par celui-ci. Sans exposition au soleil, seule une très petite quantité de vitamine D est apportée par l'alimentation. Le foie de morue, les poissons gras, les œufs et abats sont une source de vitamine D mais insuffisante  quand l'exposition au soleil ne vient pas compléter les apports. La vitamine D3 ou cholécalciférol maintient les niveaux sanguins de calcium et de phosphore et c'est pour cela qu'on lui attribut le maintien d'une ossature solide. Mais cette vitamine a aussi de nombreuses autres fonctions. Elle maintient le système immunitaire, participe à la santé des dents, des muscles, à la croissance, intervient dans le contrôle de nombreux gènes, et la recherche apporte encore des nouvelles encourageantes à propos de ses bénéfices pour la santé. Une carence peut entraîner, entre autre, une fatigue importante, des risques de fractures et des études ont démontré qu'une grande partie de la population française serait carencée. Son taux se mesure par une simple prise de sang. 

 

La vitamine D3 naturelle existe sous forme de complément alimentaire. On la trouve en gouttes, la D3 est alors issue de la lanoline (substance de la laine de mouton) ou du lichen (forme végétale), mais également en comprimés ou capsules qui contiennent de la vitamine D3 issue de poissons.

Catherine Soubbotnik